Samsung Galaxy S8 : parlons-en

Cette semaine se déroulait le Samsung Unpacked 2017, où le Galaxy S8 fut dévoilé. J’ai eu le privilège d’être invité à Londres pour suivre la conférence, et prendre en main ce S8. Parlons de tout cela ensemble.

Galaxy S8 : mon prochain smartphone

Depuis maintenant plus de 6 mois, je suis un Androidos. J’ai quitté iOS joyeusement, et ne souhaite pour le moment pas y retourner. Après être passé par le Note7 quelques brèves journées, j’utilise au quotidien le Pixel XL, dont le software me satisfait pleinement. Ceci étant dit, lorsque Samsung propose un smartphone au design futuriste, équipé d’Android Nougat, avec une surcouche toujours plus minimaliste que la précédente, il est impossible pour moi de passer à côté.

Je ne vais pas faire comme si vous ne saviez pas à quoi ressemble le Galaxy S8, mais regardez à quel point l’avant du S8 fait passer les autres smartphones pour des antiquités. C’est flagrant. Mais au-delà de ça, il faut bien entendu que le software tienne la route. Personnellement, Nougat me satisfait pleinement, que ce soit au niveau de la gestion des notifications ou bien parce qu’on peut profiter de deux applications en même temps, j’en suis très content.

La surcouche de Samsung cette année est encore moins présente, si les souvenirs que vous avez de Touchwiz ressemblent à des cauchemars, sachez que cela a plutôt très bien évolué. Si vous ajoutez à ça les possibilités de personnalisation d’Android (Launcher, thèmes, icônes), ce ne doit plus être un frein à l’achat selon moi. Ceci étant dit, si Google arrive cette année à sortir un Pixel 2 avec un look similaire au Galaxy S8, ils me verront sans doute revenir chez eux, nous verrons ça à la fin de l’année.

Avec son écran au format 18.5:9, le Galaxy S8 permet deux choses : profiter plus aisément de deux applications en même temps, et avoir moins besoin de scroller quand on cherche une info dans une app. Si on prend un cas de figure concret ci-dessous, suivre un itinéraire sur Google Maps pendant qu’on envoie des messages (ici sur Telegram), et faisable sans aucune gène, et de manière confortable.

Vous pouvez imaginer des situations similaires avec toutes sortes d’apps, une vidéo YouTube en haut avec un article sur le web en dessous, bref, ce que vous voulez. L’écran du S8+ offrant une diagonale de 6,2 pouces, vous aurez largement de quoi faire, même avec 2 applications occupant l’espace. Vous l’aurez compris au cas où vous ne le saviez pas avant de lire cet article, l’écran du S8 est sublime, on ne voit que ça et c’est tant mieux. Mais un smartphone n’est pas qu’un écran, et le reste du S8 n’est sans aucun doute pas au même niveau.

Ah, le capteur d’empreintes…

Contrairement à ses prédécesseurs Galaxy, le S8 ne possède pas de bouton home physique, mais possède toujours un capteur d’empreintes. Avec un écran occupant toute la face avant ou presque, il n’y avait plus trop de choix pour mettre le capteur d’empreintes : il est au dos de l’appareil. Pas mal de gens ont critiqué son placement – à raison je pense – à droite du capteur photo.

Il est donc situé plus haut que sur les autres Android avec un capteur au dos de l’appareil, ce qui demande un effort supplémentaire légèrement antinaturel pour l’atteindre. Mais ce qui n’est pas forcément évident à comprendre, c’est qu’il ne sera pas si souvent utilisé qu’ailleurs. En effet, il ne nous vient pas toujours à l’idée de critiquer un déverrouillage par mot de passe alphanumérique de 12 caractères lorsqu’on ne l’utilise que très rarement (typiquement quand le déverrouillage par l’empreinte ne fonctionne pas). Et bien selon moi, il ne nous viendra pas à l’idée de critiquer le capteur d’empreintes du S8 car les autres méthodes de déverrouillage lui seront préférées.

Que ce soit par l’iris, ou par la reconnaissance faciale, le déverrouillage du S8 peut aisément et instantanément se faire d’une manière plus simple que d’aller poser son doigt au dos de l’appareil. À part l’ajout du capteur d’empreintes, le dos du S8 est plutôt très familier. On notera bien entendu l’arrivée de l’USB-C sur la gamme Galaxy, à ma plus grande joie, la présence du port jack qui m’est complètement égale, et malheureusement, l’absence de hauts-parleurs stéréo.

Vient donc la question subsidiaire que tout le monde est en droit de se poser : est-ce le meilleur smartphone de tous les temps ? Voyons cela maintenant.

J’ai mal à mon iPhone

Que vous soyez team Apple, Google ou même Wiko, refuser d’admettre que ce S8 est sublime est une hérésie. Oui, il est beau, réussi, etc. Mais qu’en est-il de la concurrence, que fait-elle ? Une chose à comprendre dans le monde où Samsung et Apple se partagent le haut du tableau des ventes de smartphones, c’est que leur rythme annuel de renouvellement est décalé de 6 mois. Ce qui fait qu’en ce moment, on a un S8 qui a 6 mois d’avance sur l’iPhone, et dans 6 mois, on aura un iPhone qui aura 6 mois d’avance sur le S8. Le commun des mortels ne changeant pas son smartphone tous les 6 mois, avoir le top du top tout le temps n’est pas possible.

Mais aujourd’hui, et au moins jusque septembre, ce qui se fait de mieux si on est indifférent à iOS ou Android, c’est le Galaxy S8. Mais je pense que voir Samsung devenir « leader » en terme d’innovation est une excellente chose. J’étaye mes propos ci-dessous à l’aide d’un graphique totalement issu de mon imagination, sans aucune justification ni source, mais regardez tout de même.

Si vous voyez à quoi ressemble un iPhone depuis sa sortie en 2007, je pense que vous serez sans trop de problème d’accord avec moi sur le graphique. Ce qui est intéressant selon moi est l’allure de la courbe depuis 2014, et ce que l’on peut tirer comme conclusions là-dessus.

Selon moi, jusqu’à l’iPhone 6, Samsung n’a fait qu’essayer de rattraper son retard en terme de design, allant jusqu’à proposer un Galaxy S6 six mois plus tard au design copiant tout ce qu’il était possible de copier de l’iPhone 6.

Mais depuis, cela a bien changé. Samsung a réussi à passer de suiveur de tendance à créateur de tendances en l’espace de 3 ans. Vous pourrez me citer dans 2 ans si j’ai tort, mais la grosse tendance pour les années à venir est l’absence de bordure autour de l’écran. Le Galaxy S8 est indéniablement précurseur dans ce domaine, et même si Apple fait aussi bien, voire mieux, avec le prochain iPhone, ce ne sera pas avant 6 mois.

Mais si Samsung ne poussait pas l’innovation comme ils sont en train de le faire, il se passerait malheureusement ce qu’on connait depuis 2014 avec l’iPhone : un design qui stagne, car toujours au top. C’est pour cela que selon moi, qu’on soit partisan de l’un ou de l’autre, avoir une concurrence qui pousse à innover est excellent. J’espère donc qu’Apple va proposer prochainement un excellent iPhone, permettant à la courbe verte de remonter sérieusement, pour que les deux continuent leur course à l’innovation, pour notre plus grand bonheur à tous.

Mais n’hésitez pas à me donner votre avis également sur tout ça, sur Twitter ou ici dans les commentaires, ce sera comme toujours un plaisir de vous répondre. Merci à tous de m’avoir lu, et à très vite !