Mon Setup – Fin 2016

Après la V1 puis la V2 de mon setup, le voilà qui change encore avec l’arrivée du MacBook Pro 2016. Je vous présente donc la V3, à base de MacBook Pro 15 pouces, et d’écrans 27 pouces.

Un MacBook Pro comme unique machine

J’en ai déjà parlé ici-même, et le MacBook Pro 2016 est bel et bien mon unique machine. Adieu l’iMac et le MacBook 12″, et place au 15 pouces, qui me permet bien entendu en mobilité de faire tout ce que je veux plus rapidement qu’avec le 12″, mais avec qui je peux bénéficier de performances équivalentes sinon meilleures qu’avec mon ancien iMac 5K. Après avoir reçu l’écran 5K LG UltraFine, j’ai pu mettre en place mon bureau principal, dans la configuration que je pense « idéale » pour moi pour le moment.

On retrouve donc bien entendu le MacBook Pro posé au milieu, et au dessus de lui, 3 écrans. Le LG 5K UltraFine au milieu, et 2 LG UHD 27UD88-W sur les côtés. Tout ceci ne nécessite que 3 câbles branchés au MacBook Pro, pour envoyer la vidéo partout et en même temps recharger le Mac. Vive l’USB-C ! J’ai choisi de changer mes écrans UHD Asus pour les LG qui sont ici, précisément pour bénéficier des avantages de l’USB-C.

Pour connecter mon Mac en ethernet, je pouvais mettre un adaptateur derrière un des écrans bien entendu, mais j’ai préféré le brancher directement au Mac pour avoir une symétrie plus agréable à l’œil. Du coup j’ai 2 câbles de chaque côté, et ce sont les seules choses que j’ai à brancher quand j’arrive, avec les câbles qui sont cachés par l’écran du MacBook, pour éviter de me faire criser quand je baisse les yeux.

36 518 400 Pixels

Avec cette configuration à plus de 35 millions de pixels, on peut se demander légitimement si le MacBook Pro 15 pouces entrée de gamme va s’en sortir. Aucun problème à signaler, et encore moins de prise de tête que je ne pensais. En gros, avant de recevoir tous les écrans, je me disais après avoir lu un peu tout ce qui était trouvable sur le net qu’il faudrait brancher l’écran 5K d’un côté du Mac, et les 2 4K de l’autre côté pour que tout fonctionne à 60Hz. Il n’en est rien, j’ai bien le 5K et un 4K branchés sur le côté gauche, sans souci.

Avant de tout recevoir, je pensais fermer le MacBook et voir un setup similaire à ce que j’avais avant, mais au final, c’est bête de se priver du MacBook pour 3 raisons : la Touch Bar, le Trackpad et bien entendu l’écran. Du coup, j’ai retiré mon clavier que je mettrai sur mon autre bureau dans le salon, et je tape tout sur le clavier du MacBook quand je suis sur le grand bureau.

Par rapport à ce que j’utilisais il y a 1 an, une seule chose demeure inchangée : la MX Master. Elle est sortie il y a déjà très longtemps, mais je n’ai aucune envie de voir ailleurs, elle est parfaite pour moi. J’ai d’ailleurs craqué pour la version « Stone » quand elle était en promo, du coup j’en ai 2. J’ai mis ce tapis de souris pour éviter les traces sur le bureau blanc, j’en suis assez satisfait mais si vous avez des références à me recommander je suis preneur également.

J’ai aussi craqué pour des Lightstrips de Philips, qui me permettent d’éclairer le bureau comme je veux et facilement, même depuis la Touch Bar du MacBook Pro. Comme d’habitude avec les Hue, ça coûte un peu cher à l’achat, mais une fois qu’on l’a on n’est pas déçu. Attention toutefois, c’est régulièrement en promo et donc veillez à ne pas payer plein pot pour des Hue. Enfin mes câbles sont tenus par ce que je considère maintenant comme un accessoire indispensable : le Desk Tile de KADI. C’est vraiment parfait pour glisser les câbles dedans, et qu’ils ne tombent pas tout en étant bien guidés.

Le setup parfait ?

Pour le moment, je dirais que ce setup est pour moi le setup parfait. Mais combien de temps va-t-il le rester ? C’est là toute la question. Je ne me vois pas repartir sur quelque chose à base de MacBook + ordinateur de bureau. Avant, il y avait un intérêt : l’écran de l’iMac était le plus beau du marché. Maintenant qu’il est égalé avec le LG 5K UltraFine, voire même dépassé, il n’y a pas photo : avoir avec moi, partout, ma machine principale, et pouvoir la brancher en un clin d’œil chez moi à plusieurs écran est un énorme point positif.

Concernant l’USB-C, ce n’a jamais été un souci pour moi et ça l’est encore moins aujourd’hui. Avoir un unique câble pour envoyer de la vidéo en même temps que recharger le MacBook Pro me permet de ne jamais avoir à utiliser un chargeur pour le MacBook quand je suis chez moi. C’est bête à dire, mais c’est vraiment un énorme point positif, et c’est ce qui me fait autant aimer le futur promis par l’USB-C.

Je pense avoir fait le tour de mon bureau principal pour cette fin d’année, si toutefois vous avez des questions, des remarques ou que vous voulez discuter, les commentaires sont là pour ça, et sinon je suis aussi dispo sur Twitter. Merci à vous de partager cet article s’il vous a plu, et à très bientôt sur b0b.fr !