Présentation du Qnap TS-253A

Précédemment, on avait parlé de NAS avec Bob qui a acheté son premier NAS, un Synology DS414Aujourd’hui, on va parler d’un nouveau NAS, cette fois-ci c’est un produit QNAP, qui nous propose une configuration bien plus musclée et surtout des fonctions multimédias bien plus avancées.

Test QNAP TS253A Présentation 1

Un NAS avec Prise HDMI

Qnap commercialise ce NAS depuis fin 2015. Regardons ensemble ce qu’il propose au niveau des caractéristiques :

Processeur : CPU Intel(R) Celeron(R) CPU N3150 @ 1.60GHz (Quad Core)

Mémoire : 4 GB (3867.4 Mo utilisables) (2 Emplacements mémoire ici : 2x 2 GB)

Ports : 2 ports HDMI / 4 ports USB 3.0 / 2 Ports Ethernets / Prise Karaoké

 

Test QNAP TS253A Présentation 2

Comme on peut le voir, la connectique est très complète, (voir trop ?). Je doute que la prise karaoké ne serve chez beaucoup de gens, mais en Asie, cette fonctionnalité est très demandée.

Maintenant, passons à l’utilisation de ce Nas avec le contenu du carton :

  • Le NAS
  • 2 câble réseau RJ45 Cat.5e
  • Une Télécommande
  • Des vis pour fixation de disques durs
  • L’alimentation et son câble secteur
  • Le guide de démarrage rapide
  • Un DVD contenant les applications et le mode d’emploi (franchement ça.. On ne s’en sert pas ! )

Pour ma part, dans cet article, je vais surtout parler de l’interface que je vais découvrir avec vous (pour information, j’utilisais uniquement des Nas Synology auparavant).

Test QNAP TS253A Présentation 3

Configuration du NAS

Lors du premier démarrage, la configuration est extrêmement simple, il suffit de brancher le NAS en Ethernet et depuis votre mobile avec l’application QNAP vous pouvez scanner le QR code. La configuration se fera depuis le smartphone directement si vous le souhaitez. Sinon, vous pouvez le faire depuis votre navigateur web en saisissant le code fourni sur le côté du NAS.

Cette étape est très rapide, en 5 minutes, j’étais sur l’interface QTS prêt à utiliser le NAS.

QNAP interface

Après plusieurs minutes à explorer les réglages, j’ai pu créer ma configuration maison (création de mes utilisateurs, des dossiers de partage, règles d’alimentation, etc..).

J’ai pu y copier des films en Wi-Fi et en Ethernet (je ne parle pas des débits Wi-Fi, cela va dépendre de votre routeur). En Ethernet, on atteint la vitesse maximale ! Pour ma part, le 105Mo/s est assuré.

Ce NAS se veut performant, il est à noter que ce 253A est conçu pour la virtualisation réseau, de quoi satisfaire des besoins de PME ou des particuliers qui adorent jouer avec plusieurs VM. J’ai pu rapidement tester l’exécution de celle-ci, je n’ai rencontré aucune difficulté avec ce NAS, les performances seront celles d’un disque classique, même si je préfère l’utilisation du SSD sur ce point.

QTS 4.1

Qnap nous livre ce NAS avec QTS 4.1, un système que je ne connaissais pas, et je suis agréablement surpris. J’avais une image assez négative de cette interface qui n’était pas visuelle et qui ne proposait que très peu de fonctionnalités.

QNAP QTS 4.1

Retours sur mes premières utilisations. Pour faire ce test, j’ai ciblé les usages principaux d’un NAS :

  • Stockage
  • Sauvegarde
  • Partage de documents
  • Accès à distance
  • Serveur vidéo (notamment Plex)
  • Téléchargement de distributions Linux 😉
  • Outils de supervision du NAS
  • Application mobile

Le Stockage

Pour le stockage, j’ai fais le choix de mettre en place deux volumes pour bénéficier d’un plus grand espace de stockage. Je possède une autre NAS dédié à la sauvegarder et à la sécurité (Raid 5).

Les interfaces proposées sont très complètes. Comme on peut le voir, on retrouve un suivi de l’évolution du stockage, les informations sur la capacité utilisée et des informations sur les disques durs.

Sauvegarde

J’ai pu mettre en place rapidement une sauvegarde Time Machine de mon MacBook. Sur ce point : rien à dire.

 

Partage de documents

Actuellement en collocation, j’ai pu mettre en place un partage de fichier au sein de l’appartement, chacun possède ses fichiers perso, et les autres dossiers sont en lecture seulement ou lecture et écriture !

Accès à distance

Un NAS, c’est aussi permettre l’accès à ses données depuis l’extérieur. Sur ce point l’interface est particulièrement bien faite. L’assistant propose d’ouvrir les ports sur votre Box « si elle est compatible ». Pour ma part, je l’ai fait à la main car j’utilise un  routeur entre les deux. Une fois établi, je peux accéder à mon NAS via Web je dispose d’un accès à tout mon stockage de et c’est réellement pratique.

Serveur vidéo

Oui, aujourd’hui on est un peu tous sur Plex, et on veut avoir un appareil capable de faire tourner un serveur Plex pour regarder ses vidéos à distance ou bien en local.

De ce côté là, le 253 est capable de décoder plusieurs flux vidéo sans aucun souci. La puissance du NAS est très intéressante. Elle permet de faire tourner Plex sans aucun problème ! Je n’ai rencontré aucun problème de flux vidéo ou de manque de puissance.

Téléchargement de distributions Linux 😉

Plusieurs logiciels sont disponible à installer depuis le store, rien de bien spécifique, on pourra lancer ce que l’on souhaite dans le dossier de son choix. Pour ma part j’utilise du FTP avec une Seedbox à distance, on pourra également monter un dossier en FTP dans l’explorer de fichier et y récupérer ses fichiers.

Outils de supervision du NAS

Qnap nous propose plusieurs outils pour vérifier l’état du NAS. On peut voir rapidement un check complet du NAS et de son fonctionnement. Selon moi, je trouve que cette interface est très complète.

QNAP QTS 4.1 Supervision

Application mobile

Au niveau des applications mobiles, on retrouve :

QNAP APPLICATION MOBILE

Toutes les applications sont disponibles sur iOS et Android voire même Windows pour certaines. Depuis les applications, je peux parfaitement administrer mon NAS et avoir accès à mes fichiers. Elles sont très bien conçues et sur iOS par exemple elles sont parfaitement optimisées avec iOS 9 ( Split Screen, etc..). On peut également mettre des fichiers hors lignes à partir des applications, je peux ainsi y synchroniser des documents ou des musiques disponibles à la base uniquement sur mon NAS.

Au niveau test de toute la partie HDMI, je vais revenir dans un second article pour parler de cette fonctionnalité.

Bilan de cette première découverte.

Ce Nas Qnap m’a permis de me plonger pour la première fois dans le Monde de QNAP contrairement à celui de Synology que je connaissais mieux. Au premier regard, tout semble plus compliqué, on ne retrouve pas rapidement certaines options, l’interface est plus lourde, mais après plusieurs jours d’utilisation on comprend mieux l’environnement. L’interface va plus loin et on a davantage de possibilités de configuration.

Ce que l’on peut dire, c’est que QNAP a une vision plus technique que Synology. L’utilisateur devra faire un choix à ce niveau-là.

Techniquement parlant, la fiche de ce NAS est très intéressante, l’apport de la prise HDMI peut être un réel avantage suivant votre configuration, et on n’est pas déçu de la puissance proposée. Je n’ai jamais réussi à pousser ce NAS au bout de ces performances contrairement à mes autres modèles ou je peux vite faire saturer la RAM ou le Processeur.

Pour le second article, je vous laisse me poser des questions dans les commentaires et je pourrais ainsi faire un retour là-dessus. Une sorte de FAQ si vous voulez, comme ça je pourrai être le plus complet possible.

  • TheUntouchable

    Très bon article. D’ailleurs il y a quelques jours nous avions échangé sur le
    combo Plex/NAS et tu me disais que ça ne tournait pas bien. Or, ce test semble
    démontrer le contraire. Pourrais-tu développer ce point, avec quelques captures
    du moniteur de ressources par exemple.
    Je vois que ton choix s’est porté sur
    le 4GB RAM. Il s’agit là d’un choix économique ou parce que cela te semblait
    suffisant?
    Et sinon, comptes-tu le faire évoluer ? (d’après la boite on peut
    faire évoluer vers 8GB).

    • Salut !

      Merci pour ton retour 😉

      Alors oui nous avions échangé sur le sujet serveur Plex. Celui que tu voulais prendre était vraiment une entrée de gamme. Ici nous avons du haut de gamme qui va permettre de faire tourner Plex sur du 1080p sans aucun soucis.
      J’ai effectivement 4Go actuellement, car je n’ai pas trouvé le besoin de monter à 8 mais peut être plus tard si le besoin est là.

      Niveau processeur, la lecture d’un film sur l’iPad et sur la Xbox ne dépassait pas les 30% du CPU !

      • TheUntouchable

        Merci pour les réponses. Je vais surement me tourner sur ce modèle du coup.
        Dernière question, dans l’outil de supervision, le temps de fonctionnement concerne le boitier? Il y a-t-il une possibilité de savoir le temps d’utilisation des disques ?

        • oui, tu peux savoir le temps par disque, vu que certains ont par exemple déjà été utilisé auparavant