Écran Dell U3415W et MacBook : je dis oui !

Le MacBook n’a décidément pas fini de m’étonner. Pour un futur setup, j’ai choisi un écran 21/9 doté d’une définition de 3440 par 1440 pixels. Et l’ultraportable ne bronche absolument pas.

Un écran incurvé de 34 pouces

Depuis le début de l’année, on a vu beaucoup d’écrans 21/9 arriver. Je n’ai jamais eu l’occasion d’en avoir un avant aujourd’hui, étant déjà équipé de 3 écrans UHD sur le bureau où il y a le Mac Pro. Mais pendant la première partie de 2016, j’utiliserai un bureau hors de chez moi avec le MacBook, pour lequel j’ai choisi de prendre un écran de 3 440 par 1 440 pixels.

Dell U3415W

Pourquoi ce choix ? C’est assez simple : le MacBook ne pouvant gérer un écran UHD qu’à 30 Hz, il n’était pas envisageable de prendre un tel écran pour l’utiliser au quotidien. Aimant avoir un grand espace de travail et beaucoup de pixels, la solution 3440 x 1440 s’est imposée d’elle-même. Mais pas n’importe quel écran. En effet, comptant l’utiliser avec le MacBook, il me fallait un écran acceptant cette définition à 60 Hz via HDMI. J’avais retenu 3 écrans : le Samsung S34E790C, le LG 34UC87, et le Dell U3415W.

Dell U3415W

Les autres avaient été éliminés d’office, n’ayant pas de pied réglable notamment. Des 3 modèles que j’avais retenus, le Samsung est rapidement passé à la trappe, n’acceptant la définition maximale à 60 Hz que via DisplayPort. Pour le LG, j’ai longuement hésité, et après pas mal de recherches, j’ai vu qu’il n’était pas possible d’avoir un taux de rafraichissement supérieur à 50 Hz par HDMI (toujours en 3440 par 1440). Du coup, le Dell était l’élu : Dalle IPS, 2 ports HDMI, 2 DisplayPort, 1 Mini DisplayPort, 4 ports USB 3.0, tout ce qu’il fallait.

Dell U3415W

En recevant le carton, je me suis rendu compte d’une chose : un écran 21/9 de 34 pouces, c’est vraiment, vraiment très grand. J’essaye de refléter ça sur les photos, mais je pense qu’il n’y a pas moyen de s’en rendre compte tant qu’on ne l’a pas devant soi, un peu comme l’iPad Pro. Je me retrouve donc avec un écran d’une diagonale de 34 pouces, au format 21/9. Pour le connecter au MacBook, j’utilise le seul adaptateur qui le permet pour le moment, vendu 89 € et fabriqué par Apple. Avec son unique port, je connecte l’adaptateur au MacBook, et de l’adaptateur partent 3 câbles : un HDMI, un USB, et un USB-C pour charger le MacBook.

Dell U3415W

Le câble USB se connecte à l’entrée USB 3.0 de l’écran qui fait office de HUB USB, étant doté de 4 ports USB 3.0. Grâce à tout ça, je n’ai qu’un seul câble à connecter à mon MacBook (celui de l’adaptateur USB-C), et j’ai directement le MacBook en charge, l’écran qui s’affiche à 60 Hz, et 4 ports USB prêts à être utilisés. Quand je serai en « régime permanent », les ports USB seront occupés par un adaptateur Ethernet, un disque dur externe, mon DAC, et l’autre servira à recharger l’enceinte qui sera sous l’écran. Il n’y aura rien de trop, mais tout cela se fera en connectant un seul câble au MacBook, ce qui est plutôt agréable.

quel écran pour quel usage ?

Ayant autour de moi pas mal d’écrans différents, je peux commencer à me faire une idée sur ce que je préfère. J’aime les pixels, j’aime les écrans qui en ont le plus. Il n’est donc pas étonnant que je préfère un écran UHD à un écran 3 440 x 1 440. En termes de pixels par pouce (PPI), le Dell U3415W arrive à 110, alors qu’un écran UHD de 28 pouces est à 157 et l’iMac 5K à 217.

Dell U3415W

Cela va sans dire, à distance normale de la dalle, l’écran n’est pas du tout Retina (il faudrait être à 80 cm de l’écran pour qu’il le soit), et ça se voit. Je suis habitué à poser mes yeux sur des écrans Retina au quotidien, et je vois clairement la différence avec le Dell. Le texte n’est pas si fin, les images ne sont pas si belles, bref : ce n’est pas pareil du tout.

Dell U3415W

Mais un écran 21/9 possède toutefois des avantages, notamment lors du visionnage de films. Et comme ce setup va me servir à regarder des films le soir également, je pense que c’est un bon choix. Ne pas avoir de bandes noires est top, c’est très immersif et j’apprécie beaucoup. J’imagine que pour les gamers, c’est également un excellent format. Je n’ai pas vraiment mentionné la courbure de l’écran, car elle se fait oublier. Oui, c’est une dalle incurvée, mais c’est assez subtil pour ne pas gêner, et honnêtement, je ne sais pas si la même dalle sans courbure est vraiment moins agréable.

Dell U3415W

Avant de terminer, je tenais à dire que je pense que les écrans 21/9 sont une bonne chose, mais ce n’est pas encore ce qui me convient à 100 %. En effet, ce que j’aime sur les écrans Retina des MacBook et autres iMac, c’est le niveau de détail. Il est permis grâce à la mise à l’échelle faite par OS X, qui dit à l’écran d’utiliser 4 pixels pour que l’interface utilisateur apparaisse de la même taille que si l’écran avait une définition inférieure. C’est ce qui permet d’avoir un niveau de détail très impressionnant, et j’aimerais voir ça arriver sur des dalles au format 21/9. Pour ça, il faudrait donc une définition de 6 880 par 2 880, ce qui n’est pas encore produit, et encore moins supporté par les ordinateurs que l’on peut avoir. Si un tel écran existait, on aurait un espace de travail de 3 440 par 1 440 pixels, avec un niveau de détail 4 fois plus important que sur un écran actuel. Je serais client, c’est certain.

Dell U3415W

N’allez toutefois pas imaginer que le Dell U3415W est moche pour autant, ce n’est pas le cas. Mais ne vous attendez pas à retrouver une qualité comparable à un écran Retina sur un écran 34 Pouces de 3 440 par 1 440, voilà tout. J’espère en tous cas que cet article vous aura plu, et qu’il vous aura aidé à comprendre un peu mieux les différences entre tous ces écrans. Si vous avez des remarques, questions ou suggestions, les commentaires sont là pour ça. Merci à tous de m’avoir lu, et à très vite sur b0b.fr !