Retour sur le nouvel iMac 4K

Après l’avoir déballé hier, j’ai enfin pu passer la journée sur cet iMac et faire quelques tests. Examinons cela ensemble.

iMac 4K : Stockage flash ou rien

J’ai déjà dit à plusieurs reprises que mettre un disque dur dans une machine haut de gamme en 2015 était inadmissible, et aujourd’hui je vous dis qu’acheter une machine avec un disque dur l’est tout autant. Dans l’iMac 4K que j’ai reçu se trouvent 256 Go de stockage flash, qui n’est pas 3 ou 5 fois plus rapide que le disque dur 5400 tours qui est livré par défaut, mais bel et bien 30 fois plus rapide.

Autant vous dire que ce sera le jour et la nuit au niveau du confort d’utilisation selon que vous ayez du stockage flash (option qu’Apple facture 240€ pour 256 Go) ou non. Même les vitesses de lecture sur un MacBook de cette année ou un Mac Pro de 2014 paraissent ridicules, c’est vous dire. Je ne sais pas si le stockage flash de 512 Go des nouveaux iMac est encore plus rapide, mais ça ne m’étonnerait pas beaucoup. Toujours est-il qu’avec 1,2 Go/s en écriture et près de 1,9 Go/s en lecture, je fus décoiffé rien qu’un regardant le SpeedTest.

Stockage flash iMac 4k

Concrètement qu’est-ce que cela implique ? Des temps de boot exceptionnels, aucune attente lors de l’ouverture d’applications, et si vous avez à déplacer de gros fichiers, aucun problème, la copie sera instantanée. En plus d’être bien plus rapide, je rappelle que le stockage flash est complètement silencieux, donc si ce point vous tient à cœur, considérez l’upgrade, vous ne regretterez pas. Et pour la place disponible, comme beaucoup le conseillent je vous incite à acquérir un disque dur externe USB 3 qui ne vous coûtera pas grand-chose, et qui sera aisément 2 fois plus rapide que le 5400 tours de l’iMac 4K de base.

9 437 184 pixels et 0 lag

Les soucis des premiers iMac Retina étaient bien présents dans ma tête avant même de commander cet iMac 4K. Pour rappel, les principaux soucis résidaient dans les transitions de Mission Control, qui manquaient de fluidité et rendaient l’ensemble insupportable. Je ne vais pas vous mentir, j’étais moi-même victime de ces lenteurs avec mon Mac Pro et ses 25 millions de pixels. La vraie raison était en réalité Yosemite, et non le Hardware. Par conséquent, sur cet iMac 4K livré avec El Capitan, je n’ai aucun Lag, Mission Control répond parfaitement à mes demandes, les transitions sont fluides, comme on est en droit de l’exiger.

iMac 4K 3 ecrans

J’utilise une résolution à l’échelle 2560 x 1440 que l’iMac dans sa configuration de base n’a aucun mal à dompter. Ayant plusieurs écrans UHD à ma disposition, je me suis dit qu’il pourrait être intéressant de les brancher à l’iMac, pour voir ce que cela donne. Comme vous pouvez le voir sur mon Tweet, il supporte sans aucun problème deux écrans UHD en plus de l’écran intégré. Ça fait un total de 26 025 984 pixels, que l’Intel Iris Pro Graphics 6200 gère sans problème. Il n’y a pas de lag dans mission control, les transitions sur chaque bureau virtuel se font sans problème, et globalement c’est une excellente surprise.

Vous l’aurez compris, il n’y a pas de lenteurs au niveau de la partie graphique, même sur le modèle de base qu’est celui que j’ai en ce moment. Là-dessus rien à dire, Apple a appris de ces erreurs et c’est tant mieux pour nous. Voyons maintenant ce qu’elle a dans le ventre avec quelques tests et benchmarks.

Export vidéo et Geekbench 3

Le modèle d’entrée de gamme est doté d’un processeur Intel core i5 cadencé à 3,1 GHz, qui obtient un score de 3 713 en simple cœur et  12 484 en multicœur. Si vous voulez retrouver les résultats des autres Mac, ils sont disponibles ici. Globalement vous aurez une machine très capable, réactive et agréable, ce qui est presque étonnant connaissant les déboires des premiers iMac Retina 5k l’année dernière.

Pour continuer ces tests, j’ai effectué un export vidéo d’un projet en 4K envoyé par Yann Barbier sur Twitter. Le temps d’encodage sous RockyMountain était de 4 minutes 30 secondes, et l’export en 4K sous Final Cut Pro X s’est fait en 40 secondes. À titre de comparaison j’ai fait la même chose sur mon Mac Pro hexacœur, et le temps d’encodage est tombé à 2 minutes et 25 secondes, et l’export sous Final Cut Pro a quant à lui mis 24 secondes.

Bilan de cet iMac 4K 21,5 pouces

Au moment de tirer un premier bilan sur cet iMac 4K 21,5 pouces, il faut considérer le prix. Pour moi, le modèle avec disque dur n’est pas bon à acheter, vous serez nécessairement déçu par cette machine, peu importe ce que vous y faites. Cela amène le premier prix considérable à 1 939€, ce qui est déjà une très belle somme. Mais si l’on regarde du côté de l’iMac 5K 27 pouces, il pointe le bout de son nez à 2 339€, soit environ 20 % plus cher.

iMac 4K 5K

C’est une grosse différence, mais ne mérite-t-elle pas d’être considérée ? La seule raison de ne pas prendre le modèle 27 pouces serait par manque de place selon moi, sans quoi je pense qu’il est intéressant de mettre un peu plus d’argent dans le modèle 5K. En effet, là où le débat sur les tailles est moins évident concerne les MacBook, qu’il faut transporter. Ici, on parle d’un ordinateur de bureau, qui sera plus puissant, avec un plus grand écran, mais également plus cher.

Si vous n’avez pas plus de 2 000 à mettre dans votre machine, je vous conseillerai de rester sur le 21,5 pouces et de dire adieu au disque dur. Si vous avez les moyens ou que vous acceptez de patienter le temps de réunir la somme nécessaire, le modèle 5K 27 pouces est selon moi l’achat à faire. Mais je ne suis pas vous, et vous êtes totalement libres de faire ce que vous voulez (sauf prendre un iMac avec un disque dur à l’intérieur, sinon je vous déshérite).

Deballage imac 4k retina 12

J’espère que ce premier retour d’expérience sur l’iMac 4K vous aura plu, si tel est le cas et que vous aimeriez voir d’autres tests/déballages/retours d’expérience comme celui-ci, n’hésitez pas à partager cet article et à me laisser un commentaire ci-dessous. Pour toutes les questions ou les choses que vous souhaitez voir dont je n’ai pas parlé ici, les commentaires sont là. Je me ferai un plaisir de les lire et d’y répondre.

Merci encore de votre fidélité, et je laisse les clés de b0b.fr pour demain à NayverM pour « Un Œil Sur« .