Installation d’un SSD Externe sur l’iMac 5K

Beaucoup m’ont demandé un retour sur l’installation de mon SSD en externe sur l’iMac 5K alors voici mon retour.

l’iMac : une machine non évolutive

Comme vous le savez tous, l’iMac une fois acheté, on ne peut rien modifier. (Hormis la RAM sur les modèles 27 pouces uniquement). C’est donc à cause de ces limitations que j’ai dû mettre un SSD externe en USB au dos de mon iMac.
Quand je dis qu’on peut ne rien modifier, on pourrait faire tomber la dalle (voir image à la une) et avoir accès aux disques durs, mais il faut savoir que cette manipulation n’est pas sans risque, et que pour la garantie ce n’est pas conseillé. C’est pourquoi rajouter un SSD sur un simple port USB peut vous éviter bien des galères.
Pour ma part, je possède l’iMac 5K en configuration de base, c’est-à-dire que j’ai un Fusion Drive de 1To. À l’usage, j’en étais globalement satisfait, mais sur quelques tâches quotidiennes, je le trouvais moins véloce que mon MacBook Pro Retina 13″, qui est lui équipé d’un SSD.

installation d'un SSD Externe sur un iMac 5K

Un boiter externe UASP + un SSD, et le tour est joué

Pour l’installation de ce SSD, la manipulation est d’une simplicité enfantine. Il vous faut ce boitier (ou du moins un autre répondant à la norme UASP) et le SSD de votre choix. Pour ma part j’ai un Samsung EVO 850 250 Go, mais vous pouvez très bien prendre un SanDisk 240 Go un peu moins cher.
Pour installation d’OS X, vous avez deux possibilités. Soit vous repartez de votre sauvegarde, à l’aide d’un Time Machine ou bien d’un clone de votre disque, soit vous démarrez sur une base propre, avec une nouvelle installation d’OS X.

installation d'un SSD Externe sur un iMac 5K 2

Parlons performance

Vous pouvez voir ci-dessous des tests de débits réalisés avec le logiciel BlackMagic Disk Speed Test, pour vous donner une idée. Le Fusion Drive est très bien optimisé si on travaille sur peu de documents, et il se révèle meilleur si l’on regarde uniquement les chiffres des tests.

Le SSD paraît quant à lui moins rapide, mais tous les fichiers présents dessus seront lus ou écris toujours à la même vitesse. C’est là que je trouve que l’on y gagne : je bénéficie toujours d’un démarrage ultra rapide et mes applications s’exécutent tout aussi rapidement.

J’ai remarqué qu’avec le Fusion Drive, si je travaille sur mes photos une journée, et le lendemain sur de la vidéo (qui représente plus de 200 Go), toute la partie vidéo était bien plus lente, et il fallait que le système optimise à nouveau les données vidéos au détriment des données photo.

À l’heure actuellement la configuration mon iMac est comme ceci :

  • SSD : Système, Applications, Documents, Photos.
  • Fusion Drive : vidéos, Musiques ainsi que le dossier téléchargement.
Répartiton des données sur le SSD et le Fusion Drive
Répartiton des données sur le SSD et le Fusion Drive

Pour résumer, j’ai fait cet “upgrade” (un boitier et un SSD) pour presque 100€ et je gagne en confort. Il peut être nécessaire de faire ce changement si vous utilisez régulièrement une machine entièrement sous SSD et que vous remarquez une différence à l’usage. Pour ma part, c’était le cas et avec cette configuration en SSD externe, et j’en suis plutôt satisfait.
À l’avenir je prendrais par contre un SSD directement et non plus un système Fusion drive.

Si vous avez des questions sur cette manipulation, n’hésitez pas à laisser un commentaire en dessous !