Test du drone Parrot Rolling Spider

Parrot, marque française de high-tech, propose des mini-drones pilotables à l’aide d’un iPhone. Voici le test du Rolling Spider.

Un mini-drone pour du maxi-fun

Si vous n’avez jamais utilisé ou piloté de drone, sachez que c’est vraiment fun. À l’image du modélisme avec les voitures radiocommandées,  piloter un drone est très divertissant. Si vous avez envie de mettre un pied là-dedans, le Rolling Spider de Parrot est sans doute le meilleur choix.

Test Parrot Rolling Spider 4

Dans la boîte du Rolling Spider, on retrouve le drone bien entendu, mais également une batterie amovible, un câble micro-USB et des « roues » permettant de protéger le drone de tout choc éventuel, mais aussi de rouler sur les murs et plafonds, comme le suggère la vidéo ci-dessus.

Test Parrot Rolling Spider 5

Lorsque vous utilisez le drone pour la première fois, il faut installer l’application Freeflight, puis appairer le mini-drone. Une fois ceci fait, vous êtes presque paré à vous amuser.

Un pilotage pas si simple

Après avoir ouvert l’application et appairé le drone, ne reste plus qu’une chose : le faire décoller. Il faut savoir que le pilotage est assisté, mais il n’est pas enfantin pour autant. En effet, il vous faudra faire preuve d’un peu de dextérité pour parvenir à faire obéir le drone à vos moindres faits et gestes.

Test Parrot Rolling Spider 8

Avec ce Rolling Spider, vous avez la possibilité d’attacher des roues en plastique, permettant de protéger le drone et de le faire rouler sur les murs, le sol ou le plafond. J’ai constaté à mes dépens que les roues étaient quasiment indispensables si on ne veut pas passer son temps à ramasser les hélices à chaque collision du drone avec un élément extérieur.

Le gros point faible : l’autonomie

Autant le dire tout de suite : passer plus de 5 minutes en vol avec le Rolling Spider relève de l’exploit. En effet, l’autonomie reste le gros point faible des mini-drones actuellement. On peut avoir d’autres batteries à côté bien entendu, mais pour les recharger il faut qu’elles soient dans le drone — ou bien acheter un chargeur externe —, par conséquent il arrivera nécessairement un moment où vous ne pourrez plus voler. Et comme tout tombe généralement très bien, ce sera sans doute au moment où vous commenciez à bien maîtriser l’affaire.

Test Parrot Rolling Spider 7

Malheureusement ce souci de batterie n’est pas réservé au Rolling Spider, mais l’ensemble des mini-drones sur le marché accuse une autonomie similaire. Pas d’inquiétude toutefois, lorsque la batterie arrive à un niveau critique, le drone enclenche une séquence d’atterrissage en douceur.

Parrot Rolling Spider : un bon achat ?

Si vous souhaitez vous éclater un peu avec un drone, je pense que le Rolling Spider de Parrot est un bon achat. Il faut savoir que vous n’aurez à chaque fois que quelques petites minutes pour voler, suite à quoi il faudra laisser le drone une bonne heure en charge. Lorsque vous êtes en vol, vous pilotez le drone depuis votre iPhone, et vous avez quelques séquences préenregistrées pour faire des figures (loopings, flips).

Test Parrot Rolling Spider 6

Vous pouvez paramétrer la hauteur maximale et l’inclinaison maximale pour mieux convenir à votre style de pilotage. Il est important de noter que vous aurez très souvent à ramasser les hélices qui seront parties de votre drone à cause d’un choc, surtout si vous choisissez de voler sans les roues de protection.

C’est bête, mais il faut y penser : quasiment à chaque collision avec un élément extérieur, une (voire plusieurs) hélice se détache du drone. Mieux vaut ça plutôt qu’abimer le Rolling Spider, c’est sûr, mais c’est à prendre en compte.

Test Parrot Rolling Spider 3

Si vous souhaitez acheter le Parrot Rolling Spider, il est disponible sur Amazon pour un poil moins de 70€. Différents coloris sont proposés, et vous aurez même quelques autocollants inclus pour que votre mini-drone soit encore plus effrayant.