Apple Watch : bilan après 4 mois

L’Apple Watch est sortie il y a maintenant 4 mois, et il est grand temps de faire le bilan après 120 jours. Voyons ensemble ce qu’il en est.

Une Apple watch très attendue

Je suis rentré dans l’univers des smartwatch avec la Pebble il y a maintenant près de 18 mois. Elle me servait uniquement à voir mes notifications, et j’adorais ça. L’Apple Watch a été annoncée à la Keynote de septembre 2014, et j’avais revendu ma Pebble quelques semaines avant, pensant que la firme à la pomme proposerait sa montre plus rapidement.

Apple Watch 4 mois apres 13

Mon poignet s’est donc retrouvé sans smartwatch –ou presque – pendant plus de 6 mois, et je dois avouer que ça me manquait. Plus le temps passait et plus je voulais l’Apple Watch. Après avoir regardé les annonces en détail, la Keynote de mars 2015 pointait le bout de son nez, dévoilant par la même occasion la date de sortie du 24 avril 2015. Je l’ai précommandée et reçue pour la sortie, tout heureux de remettre enfin une smartwatch à mon poignet.

Parmi les fonctions qui m’intéressaient le plus, il y avait bien entendu la gestion des notifications. Pour être totalement honnête, je dois dire que c’est la seule chose que j’attendais vraiment de cette Apple Watch. J’ai eu une expérience de quelques semaines avec la Moto 360 en janvier dernier, et malgré les promesses de tous les constructeurs affirmant qu’une smartwatch peut faire bien plus que d’afficher vos notifications, ce n’est pas si simple que ça.

Apple Watch 4 mois apres 2

Avant de recevoir l’Apple Watch, voyons donc ce à quoi je m’attendais. L’autonomie m’inquiétait beaucoup, comme presque tout le monde. Je pensais ne pas pouvoir terminer une journée sans devoir la recharger. Je m’attendais aussi à pouvoir recevoir toutes les notifications que je voulais, et en traiter certaines (y répondre notamment). Je pensais aussi m’en servir pour gérer l’écoute de musique et faire des sorties en courant. Je ne mentionne pas l’utilisation d’applications, car franchement, je n’y croyais pas trop.

Premières semaines : un petit BOULEVERSEMENT

Les premières semaines avec l’Apple Watch furent assez bouleversantes. Il s’agit d’un tout nouveau produit, avec des technologies jamais vues chez Apple. Là où je me sens comme un poisson dans l’eau avec un Mac ou un iPhone, j’étais un peu perdu sur l’Apple Watch.

Les interactions ne se font pas sur l’Apple Watch comme sur iPhone. Deux boutons sont toutefois disponibles, une « molette crantée » servant au défilement, faisant office de « bouton home » et également utilisée pour lancer Siri. L’autre bouton est quant à lui très peu utile, bien qu’imposant : il sert à afficher vos contacts favoris, et à éteindre l’Apple Watch (deux choses que je ne fais jamais).

Apple Watch 4 mois apres 12

Il a donc fallu s’habituer un peu à utiliser ses doigts sur un si petit écran, et se familiariser avec l’interface de la montre. La personnalisation des cadrans et de l’interface n’est pour le moment pas au point, mais cela va s’améliorer avec WatchOS 2. Force Touch est souvent très utile, bien plus que les deux boutons physiques, mais il n’est pas facile de s’habituer à l’utiliser.

Du coup, les premières semaines étaient sans aucun doute une période d’apprentissage, de manière à connaître l’ensemble des rouages de l’Apple Watch, pour que son utilisation soit naturelle et agréable.

apple watch : un gadget ?

Autant le dire maintenant : une Apple Watch n’est pour le moment pas « utile ». Oui, c’est un gadget high-tech qui me plaît, et que j’aime avoir, mais c’est totalement dispensable. Comme je l’ai dit plus haut, j’attendais surtout le fait de pouvoir visualiser mes notifications sur la montre. Ce point est assez bien respecté, avec un petit bémol toutefois : la vibration que produit l’Apple Watch sur votre poignet est parfois trop discrète pour qu’elle soit ressentie, ce qui est fort dommage.

Apple Watch 4 mois apres 3

Lorsque vous recevez une notification, ça se passe en deux temps : une vibration se fait ressentir, et si vous levez le poignet, vous voyez d’où provient la notification. Si vous laissez votre poignet levé, vous voyez le contenu de la notification, et pouvez parfois interagir. Ce système est plutôt pas mal, mais il y a parfois quelques bizarreries comme avec l’application messages, où vous recevez une photo écrite comme « visible sur l’iPhone », et qui ne s’affiche donc pas sur votre Apple Watch.

À part les notifications, je dois avouer que cette Apple Watch me laisse un peu sur ma faim. Il y a eu de nombreuses promesses de la part d’Apple, avec un tas d’applications compatibles. Parlons-en maintenant.

Des applications inutiles

Beaucoup d’applications iPhone comportent des « apps compagnons » pour Apple Watch, permettant de faire un peu plus que de recevoir des notifications. Sur le papier c’est super, mais en pratique, il est toujours beaucoup, beaucoup plus rapide de faire la même chose sur l’iPhone.

Apple Watch 4 mois apres 11

Lorsque vous tournez votre poignet, l’écran de l’Apple Watch s’allume durant 6 secondes, suite à quoi l’écran redevient noir si vous ne l’avez pas touché. Le problème avec ça est que de nombreuses applications mettent plus de 6 secondes à effectuer l’action que vous voulez. L’exemple que je prends souvent concerne l’application Hue, prévue pour contrôler ses lampes connectées.

Le souci principal réside dans le fait que si vous souhaitez allumer votre lumière avec votre Apple Watch, il faut lever le poignet, appuyer sur le bouton home, naviguer dans l’interface jusqu’à l’application désirée, la lancer, et attendre qu’elle s’afficher pour faire enfin l’action que vous vouliez. La même chose sur l’iPhone ne prend qu’une seconde, grâce au widget du centre de notifications.

Apple Watch 4 mois apres 7

Mais vous pouvez appliquer cet exemple à tout type d’application non native, malheureusement. Je n’en utilise donc aucune, car je n’ai pas envie de passer mon temps à regarder un écran de chargement. Les applications natives arriveront avec WatchOS 2, j’espère donc que ça amènera des temps de chargement plus acceptables.

Un suivi de l’activité perfectible

Ce qu’il reste donc à l’Apple Watch après les notifications et les applications –que je n’utilise pas– concerne le suivi de l’activité. De grandes promesses furent faites par Apple à ce propos, allant même jusqu’à dire que l’Apple Watch allait changer votre vie (comprenez : vous faire bouger du canapé).

Rendre l’activité amusante, ou au moins attirante, tel est le pari d’Apple avec sa montre. 3 cercles sont à compléter au quotidien pour que votre journée soit qualifiée de réussie. Le premier est assez inédit, et plutôt sympa : vous devez vous lever au moins une minute par heure, pendant 12 heures par jour. C’est assez bien vu de la part d’Apple de proposer cela, surtout pour les personnes travaillant devant un ordinateur sur un bureau.

Si vous ne vous êtes pas levé pendant l’heure actuelle, au bout de 50 minutes votre Apple Watch vous rappellera de bouger un peu, ce qui est génial. Toutefois, il n’est pas rare que le fait que vous soyez debout ne soit pas reconnu correctement, ce qui est très frustrant. Les deux autres cercles à compléter correspondent à une dépense calorique d’une part, et de l’activité physique d’autre part.

Apple Watch 4 mois apres 5

L’objectif « bouger », correspondant aux dépenses caloriques, est personnalisable, selon le mode de vie que vous avez. Si vous souhaitez toujours compléter le cercle, vous pouvez toujours choisir une toute petite dépense calorique, mais si vous souhaitez vous dépasser constamment en cherchant de grandes dépenses, c’est possible.

Le dernier objectif n’est pas personnalisable non plus, et il est assez simple : faire 30 minutes d’activité par jour. Par « activité », comprenez « tout ce qui fait que votre cœur bat plus vite que la normale ». Marche rapide, musculation, vélo, tout y passe. Vous pouvez vous servir de l’Apple Watch également durant vos séances sportives, grâce à l’application « exercice », qui est native, et pas inutile.

Apple Watch 4 mois apres 14

Vous choisissez un exercice parmi ceux proposés, et vous pouvez définir un objectif de distance, durée ou de dépense calorique si vous le souhaitez. C’est pas mal, mais pour tous ceux cherchant un vrai suivi de l’activité précis, et avec trace GPS, passez votre chemin. Le capteur cardiaque intégré fait bien son travail, rien à dire là-dessus.

Conclusion sur l’Apple watch

Si vous êtes rendus jusqu’ici, vous aurez sans doute compris que je ne suis pas « amoureux » de l’Apple Watch. Je l’aime bien, et je n’ai pas envie de la revendre ni ne regrette son achat. À 450€, ce n’est pas un achat que je recommande. Si vous êtes un amoureux des gadgets de geeks, c’est un objet qu’il est bien d’avoir au poignet, mais qui est loin d’être indispensable. Ma copine en a une depuis 4 mois aussi, et il lui arrive très régulièrement de l’oublier sur le chargeur, preuve de son inutilité pour certains.

Apple Watch 4 mois apres 8

Pour finir, parlons de quelques bons points concernant l’Apple Watch : il concerne l’impact sur la batterie de votre iPhone. En effet, la liaison est faite par Bluetooth 4.0, et ne consomme presque rien. L’iPhone est en permanence connecté à l’Apple Watch, et lorsqu’une notification arrive, l’écran de l’iPhone ne s’allume pas. À la place, vous aurez la notification sur l’Apple Watch uniquement, ce que je trouve super pour éviter d’être dérangé inutilement.

Apple Watch 4 mois apres 4

Un autre point que je trouve super consiste à connecter des écouteurs Bluetooth à votre Apple Watch. Grâce à ça, vous pouvez partir courir avec votre Apple Watch uniquement, et profiter d’un suivi de l’activité et de la musique que vous aurez synchronisé. Attention toutefois, Apple Music n’est pas compatible avec la montre d’Apple pour le moment, donc impossible de synchroniser les playlists Apple Music.

Apple Watch 4 mois apres 9

Si vous avez une Apple Watch, n’hésitez pas à me donner votre avis dans les commentaires sur ce que vous pensez de la montre d’Apple, que vous soyez d’accord ou non avec mon avis. Si vous hésitiez à acheter l’Apple Watch, j’espère que mon retour d’expérience vous aura aidé. Merci d’avance de partager cet article, et je vous dis à très vite sur b0b.fr !